Présentation d'Equinoxe

Un peu d’histoire

  • 1994 : ouverture du théâtre.
  • 1997 : obtention du label Théâtre Missionné par le Ministère de la Culture, décerné par Philippe Douste-Blazy pour « saluer la qualité particulière de la programmation et l’audience publique importante ».
  • 1999 : visite de Catherine Trautmann pour « saluer ce pôle d’attraction pour tout le département de l’Indre ».
  • 2000 : obtention du label Scène nationale, décerné par Catherine Tasca, pour « saluer l’engagement d’une équipe, au sein d’un équipement lieu de rencontre des artistes et des publics

Strictement celles des Scènes nationales, avec pour buts :

  • d’assurer la promotion et la diffusion de spectacles vivants,
  • de s’affirmer comme un lieu de production artistique de référence nationale dans les domaines de la culture contemporaine,
  • d’organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques en privilégiant la création contemporaine,
  • de participer au niveau local, départemental, régional, voire national, à une action d’ouverture et de développement culturel favorisant de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

Équinoxe appartient au réseau des Scènes nationales françaises et gère la grande salle de 1136 places et, depuis 2010, une petite salle intime (50 places), baptisée « Maisonnette de la Culture » en hommage à ses grandes aînées du temps jadis...

 

 

Des statuts loi 1901

L’AGEC, Association de Gestion des Espaces Culturels, est une association loi 1901.

Son bureau est composé de :

- Michel Fouassier, Président;
- Muriel Urtiaga, Secrétaire;
- Jean-Claude Marchet Secrétaire-adjoint;
- François Boitard, Trésorier.

Elle gère la Scène nationale « Équinoxe » et le cinéma « Apollo, maison de l’image ».

Ses missions

L'équipe

23 permanents au théâtre, 5 au cinéma (25,25 ETP / équivalents temps plein).

Quelques chiffres (saison 2013-2014)

  • 1717 abonnements individuels + 711 spectateurs issus de groupes (CE, amicales, associations) détenteurs de la Carte Fidélité,
    parmi lesquels 671 viennent au moins trois fois dans la saison, soit 2388 fidèles sur la saison 2013-2014.
    Le maintien des abonnements s’accompagne d’une bonne fréquentation : près de 30 000 billets payants vendus en 2013.
  • 900 Abonné(e)s fidèles depuis 15 saisons et plus.
  • 3 à 400 nouveaux abonné(e)s par saison en moyenne.
    97 % des abonné(e)s viennent du département ; parmi ces derniers, 70 % viennent de l’agglomération castelroussine.
    Enfin, 63 % des abonné(e)s sont des femmes.
    Les trois catégories socioprofessionnelles les plus représentées sont : les enseignants, les retraités et le public jeune (collégiens, lycéens et étudiants).

Les coproductions

Saison après saison, nous apportons notre soutien logistique et financier au Nouveau Cirque, à la Danse contemporaine et au Théâtre.

Nous ne contentons pas d’accueillir des spectacles déjà existants, mais nous suscitonscertaines aventures artistiques : soit un apport de 5 000 € à 30 000 € par projet pour un montant global de 80 000 € en 2013 en recherche/développement, précédant l’achat proprement dit des représentations ;
soit 5 créations aidées en 2013.

  • Les résidences de création

Les équipes artistiques (et en priorité les artistes associés à Équinoxe) se voient confier nos plateaux, notamment pendant les vacances scolaires, afin de répéter leurs créations, entourés et accompagnés par notre équipe technique. En retour, ces compagnies dispensent ateliers et stages à destination du public. Deux équipes nous accompagnent sur la saison 2014-2015 : la compagnie de marion- nettes Les Anges au Plafond, emmenée par Camille Trouvé et Brice Berthoud, et la compagnie La Ricotta, dirigée par Bérangère Jannelle.

  • Le jeune public

4 spectacles pluridisciplinaires et 16 représentations permettent chaque année à 4000 écoliers, depuis la pré-maternelle jusqu’au CM2, de s’acclimater et de prendre plaisir au spectacle vivant : pour 5 A la place, nous formons ainsi une nouvelle généra- tion de spectateurs initiés et curieux... Côté cinéma Apollo, les dispositifs d’éducation à l’image regroupent annuellement plus de 6000 lycéens et collégiens.

  • Vie de la Cité

En sus de sa saison officielle et des 280 soirées ou nuits consacrées aux montages, représentations et démontages, Équinoxe accueille arbres de Noël, assemblées générales d’entreprises et d’associations, colloques, galas des écoles de danse, musique municipale, Schoralia, Escapages, spectacles des clubs théâtre de lycées, mettant ainsi lieux et équipes à la disposition de la Cité, ce qui repré- sente environ une trentaine de soirées supplémentaires. Le prêt gratuit de notre « Maisonnette (de la culture) » (55 jours en 2013) permet également de soutenir des projets de compagnies locales et départementales et d’offrir un nouvel espace de travail aux artistes associés.

  • Budget

Le budget de la Scène nationale (Équinoxe + Apollo) s’élève en 2013 à 3 304 633 A qui se répartissent en gros de la manière suivante : 35 % consacrés aux dépenses artistiques (achat de spectacles, droits d’auteur, coproductions, location de films, etc.), 32 % consacrés à la masse salariale permanente (25 EPT / équivalents plein temps), le solde aux dépenses générales (assurances, loyer, location, amor- tissement, téléphone, poste, communication...).

  • Tout compris

Depuis 2008, la Ville de Châteauroux accorde une subvention annuelle de 1488000A pour le fonctionnement de la Scène nationale Équinoxe, à laquelle il faut rajouter – chiffres 2013 – les prestations en nature (76 000 A), le chauf- fage et les fluides (estimation 110000A), soit une somme globale annuelle de 1674000A.

N’est pas comprise dans ce chiffre la maintenance des bâtiments que la Ville assume naturellement au titre de l’entretien du patrimoine communal. Sur ce montant, la Scène nationale lui reverse chaque année 381 000 A au titre du loyer pour l’occupation du théâtre.

C’est donc une somme nette d’environ 1293000A que la Ville investit chaque année pour participer au fonctionnement de la Scène nationale(1), soit environ 27 A/habitant/an(2), qui permettent d’offrir des tarifs d’accès parmi les plus bas de la Région Centre : de 3 A à 23 A pour un tarif moyen de 11 A, tous spectacles confondus en 2013.

  • Effet de levier

En 2013, pour 100 A nets investis par la Ville pour le fonctionnement de la scène nationale Équinoxe, les autres collectivités territoriales en amènent 61A(3) en subvention de fonctionnement qui profite directement à la Scène nationale et donc aux Castelroussins. Cet « effet de levier » n’est possible que grâce au consensus autour du projet artistique, incarné par le directeur au travers d’un contrat d’objectifs et de moyens de 4 années, cosigné par les partenaires finan- ceurs et renouvelable.

La Ville participe par ailleurs au fonctionnement annuel du Cinéma Apollo à hauteur de 172 000 A, aux côtés de la DRAC et de la Région.

  • Investissements

La Scène nationale joue un rôle économique de redistribution auprès du commerce local. Les retombées ne sont pas négligeables. En 2013, • 350 000 A directement reversés aux commerçants locaux (hôtels, restaurants, imprimerie, location de matériel technique, etc.). Ce qui représente pour certains une part non négligeable de leur chiffre d’affaires annuel. • 285 000 A réinjectés dans le circuit économique local par le biais des salaires versés à son personnel(4). Par ailleurs, certaines structures municipales (Conservatoire) ou manifestations associées à la Municipalité (Lisztomanias, Concours National de Danse, Festival de la Voix) utilisent également les moyens techniques et humains de la Scène nationale. Par le biais des loyers versés, des charges de personnel et des enga- gements financiers directs, qu’elle engage à leur profit, la Scène nationale les « subventionne » en quelque sorte par ricochet et contribue ainsi au développement culturel de la Ville.

  • Merci

En 2000, année d’attribution du label Scène Nationale, l’apport net de la Ville représentait 88 % du total des subventions de fonctionnement perçues pour la Scène nationale (hors Apollo). En 2013, ce chiffre se situe aux alentours de 62 %. La Ville reste ainsi le premier contributeur de la Scène nationale. Qu’elle en soit chaleureusement remerciée, ainsi que tous les Castelroussins.

 

 

1. La Ville de Châteauroux se situe ainsi nationalement dans la moyenne des villes où l’on trouve Maubeuge, Martigues, Sète, La Roche-sur-Yon, Valenciennes, Chalon-sur-Saône, par exemple.

2. 27A/an/habitants : sur le base du dernier recensement disponible sur internet = selon les sites entre 47 513 et 49598 habitants arrondi à 48 000.

3. État = 473 000 A, Région = 219 850 A, Département = 92 000 A. Subvention de fonctionnement ; chiffres arrondis.

4. Sur la base de 40% du salaire net versé (permanents et intermittents).

Equinoxe

Scène nationale de Châteauroux
Avenue Charles de Gaulle
CS 60306 - 36000 Châteauroux

Adm. :+33(0)2 54 08 35 82

Billetterie ouverte

Du mardi au vendredi de 13H à 18H
le samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h

+33(0)2 54 08 34 34

Billetterie en ligne

cinéma l’Apollo

Maison de l'image
4 rue Albert 1er
36000 Châteauroux

Prog.:+33(0)2 54 60 18 75
Adm.:+33(0)2 54 60 18 34

https://cinemaapollo.com